1. Vérifier les informations d'enregistrement de votre domaine

Qui a déposé votre nom de domaine ? Et sous quel nom ? Les réponses se trouvent le plus souvent en interrogeant la base WHOIS. Celle-ci dépend de l'extension concernée (par exemple .com ou .fr). Il en existe une pléthore, mais le plus efficace étant d'd'interroger directement la base WHOIS du registrar (c'est-à -dire de la société par laquelle vous êtes passé pour enregistrer votre nom de domaine). Vous devez être au minimum renseigné en qualité de propriétaire du nom de domaine. Il existe 4 types de contacts associés à un nom de domaine : le propriétaire, le contact administratif, le contact technique et enfin le contact facturation. Il est recommandé d'être à la fois propriétaire et contact administratif de vos noms si vous sous-traitez le dépôt à une société de service. Petite astuce : déposez vos domaines au nom de votre société plutôt qu'à titre personnel...

2. Vérifiez régulièrement les informations du WHOIS

Sont-elles à jour ? L'adresse, le numéro de téléphone, la forme juridique (parfois le numéro de TVA intracommunautaire, votre date de naissance ou lieu de naissance pour les .fr), sont-ils corrects ? Il peut arriver qu'un enregistrement de nom de domaine soit invalidé du fait d'une fausse déclaration (nom, adresse, etc.). PIR recommande un vérification biannuelle et la nomination d'un responsable qui centralisera ces tâches. Pour plus de tranquillité, confiez la gestion de vos noms de domaine à des sociétés spécialisées.

3. Assurez-vous que les adresses e-mails renseignées sont valides

La validité d'une adresse est essentielle, car c'est par elle que sont souvent effectuées les relances avant expiration d'un nom de domaine, ou les formalités de transfert de registrar, par exemple. à?vitez les adresses gratuites (hotmail) ou celles des FAI (Wanadoo), qui peuvent être récupérées par des tiers. Attention aux filtres anti-spam un peu trop "efficaces" qui pourraient bloquer une relance de votre registrar.

4. Confiez la gestion de vos noms de domaine à un seul prestataire

Il est parfois utile de ne pas mettre ses oeufs dans le même panier, mais en ce qui concerne les noms de domaine, vous aurez tout intérêt à centraliser la gestion de votre portefeuille de noms. Il vous sera plus aisé de renouveler vos services, mettre à jour vos contacts, protéger vos domaines, etc. Choisissez bien votre registrar. à?vitez les revendeurs, privilégiez les sociétés comme OVH, Gandi ou Indom.

5. Enregistrez vos noms de domaine pour une durée maximale

La tendance générale est au renouvellement annuel des noms de domaine. Les tarifs des registrat étant souvent dégressifs, et toujours dans le but de sécuriser vos noms, il est préférable de déposer pour une durée maximale (par exemple 10 ans pour un .com) votre nom de domaine.

En savoir plus sur PIR et le site ProtectYour.ORG : http://www.protectyour.org/.